Posted by on Sep 2, 2015 | No Comments
Le Salon du Livre de Londres

Nous avons récemment participé au London Book Fair (le Salon du Livre de Londres), en effervescence depuis son commencement. Pendant trois jours, cet évènement accueille plus de 25 000 professionnels de l’industrie littéraire venant de 124 pays. Il s’agit d’un évènement très important pour tout professionnel travaillant dans le secteur de l’édition, puisqu’un grand nombre d’accords sur la vente de droits y sont conclus. Le salon du livre de Londres est le deuxième plus grand du monde, derrière celui de Francfort.

Le London Book Fair en est à sa 44ème édition et occupe une place de premier ordre dans le marché de la négociation de droits, de la vente et de la diffusion de contenu via divers canaux tels que le papier, le son, la télévision, le cinéma et les technologies numériques. De retour en avril dans un tout nouveau lieu, Olympia, tous les aspects du monde de l’industrie y ont été abordés.

Pour Bookworm Translations, cet évènement a été fructueux. Nous avons conclus des accords pour des traductions de livres avec des maisons d’édition comme Adlard Coles Nautical, Univers Poche, Galaxy Press et Manchester University Press. Cela a été l’occasion pour nous de rencontrer des personnes avec qui nous aurions seulement communiqué par email en temps normal, et il ne faut pas sous-estimer l’importance des rencontres en personne pour se mettre d’accord sur les derniers points de traduction d’un livre et pour « sceller l’accord. »

Vous pouvez voir ci-dessus une photo que j’ai prise au salon. On voit, grâce aux milliers d’exposants, que la diversité et la qualité des produits était impressionnante, chaque aspect du monde de l’édition y était représenté. L’éventail de sujets abordés lors de l’Insights Programme du salon était stupéfiant et a permis aux participants d’avoir accès à une programmation inégalée de séminaires éducatifs, d’entrevues, d’ateliers et de démonstrations.

Une session qui s’est révélée particulièrement populaire était la « Challenging Tradition », expliquant quelles compétences sont en vogue en ce moment. Vous pouvez voir quelles conférences et quels séminaires ont été tenus ici. Comme vous pouvez le voir, les connaissances partagées n’ont pas manqué et les personnes du monde de l’édition ont eu matière à réflexion ! Plus précisément, 58 évènements étaient concentrés sur la traduction et il y avait un stand tenu par le Literary Translation Centre où auteurs, traducteurs et éditeurs ont pu se réunir et partager leurs idées sur quels projets devraient être disponibles pour les lecteurs anglais et vice versa.

Zoom sur le Mexique…

L’initiative London Book Fair Market Focus a beaucoup œuvré pour ouvrir des portes en créant des partenariats commerciaux et culturels dans le monde entier depuis son lancement en 2004.

Cette année, c’était au tour du Mexique d’être dans le feu des projecteurs et tout au long de la semaine la dynamique industrie éditoriale de ce pays et ses longues traditions littéraires ont été mises en valeur. La France, l’Allemagne, la Norvège, l’Espagne et le Canada étaient aussi bien représentés et avaient tous un grand stand regroupant leurs plus grandes maisons d’édition afin de mettre en valeur leurs dernières offres en matière de littérature.

Zoom sur English PEN

Un des exposants dont la principale cause nous est très précieuse est English PEN, qui traite de sujets plus sensibles comme la censure. PEN International est l’organisme qui fait campagne pour la liberté d’expression des écrivains, où qu’ils se trouvent. Le PEN Literary Salon a accueilli des évènements, des entrevues avec l’auteur du jour et des débats littéraires tout au long du salon.

Pour en apprendre plus sur cette organisation, visitez leur site internet : http://englishpen.org. Ils fournissent également des subventions aux éditeurs qui sont intéressés par des travaux de traductions étrangers en anglais et financent les coûts de traduction à 100% pour les traducteurs dont le chiffre d’affaires est en dessous de 100 000 £, ou 75% du coût de traduction si le chiffre d’affaire est supérieur à ce montant.

Chiffres Clés du LBF

  • Plus de 25 000 participants à la London Book and Screen Week
  • Plus de 13 000 visiteurs venant de plus de 120 pays.
  • .Plus de 1 700 exposants venant de plus de 67 pays.
  • Plus de 420 délégués à la Publishing for Digital Minds Conference.
  • Près de 117 000 personnes concernées sur les réseaux sociaux
  • 9 500 J’aime sur Facebook
  • 29 000 abonnés sur Twitter
  • 5 000 membres sur le groupe LinkedIn
  • Plus de 100 000 vues et 326 inscrits sur notre chaîne YouTube

Qui visite le site?

  • Des auteurs
  • Des libraires et des clients
  • Des usagers de services d’édition et de produits qui ne sont pas des livres
  • Des acheteurs et vendeurs de droits, de propriété intellectuelle, de contenus.
  • Des développeurs et des acheteurs de solutions numériques
  • Des distributeurs
  • Octrois de licences, merchandising
  • Des agents littéraires, des personnes en repérage
  • Des éditeurs

Dans l’ensemble, nous avons beaucoup apprécié notre visite au London Book Fair et avons pour objectif l’année prochaine de faire partie des plus de 1000 entreprises de plus de 67 pays qui y seront représentées. Nous espérons vous y voir en 2016 !

L’Equipe Bookworm

 

Leave a Reply

Menu