Posted by on Juil 10, 2014 in Blog | No Comments
Translation Nation – Traduction littéraire à l’école

À Bookworm traductions, nous sommes férus de tout ce qui est traduction littéraire, aussi avons-nous souhaité en savoir plus à propos de Translation Nation. Il s’agit d’une initiative lancée par la Fiducie de Stephen Spender, en partenariat avec la charité d’éducation artistique Eastside Educational Trust.

Leur projet de deux ans se déroule en 2012 et 2013 et vise à introduire la traduction littéraire à un niveau scolaire. En 2012, le projet a été présenté aux enfants d’âge d’école primaire en CM1 et CM2. Des ateliers ont été organisés dans 22 écoles par des traducteurs de français, espagnol, portugais, polonais, arabe, hindi et gujarati. En 2013, le projet se développe à un niveau d’études secondaires.

Voici une description de la structure de l’atelier ci-dessous :

Une première journée bien chargée a vu un grand nombre d’enfants se familiariser avec l’apprentissage d’autres langues, ayant des cours d’introduction à la littérature en traduction afin d’en savoir plus sur le rôle d’un traducteur et prendre en compte des nuances linguistiques. Le deuxième jour, les parents et grands-parents ont été invités dans la salle de classe pour partager leurs histoires et les animateurs de l’atelier ont aidé les étudiants à traduire les histoires en anglais couramment et d’une façon créative. Le dernier jour, les trois histoires ont été réalisées dans la langue originale et en anglais devant un auditoire d’autres jeunes personnes.

Le traducteur principal de ce projet est Sarah Ardizzone, qui discute de ses expériences sur ce projet dans les écoles à Londres (ici), ce qui donne une lecture intéressante !

Les écoles qui ont été impliquées dans le projet ont jusqu’ici observé une nette augmentation du niveau d’intérêt pour les carrières en traduction ou en interprétation, ainsi que le développement de nombreuses compétences utiles, y compris l’écriture, la reformulation et l’édition. La Fiducie de Stephen Spender a déclaré que le projet contribue à «affirmer bi / multilinguisme et le rôle joué par de nombreuses jeunes personnes en tant qu’interprètes et traducteurs».

A Bookworm Traductions, nous pensons que c’est un projet très significatif, et qu’il est impératif que nous élevions le profil de la traduction littéraire en tant que profession pour attirer la prochaine génération de traducteurs talentueux !

Que pensez-vous de cette initiative? Est-ce une bonne idée? Que pensez-vous que l’on puisse faire pour encourager les jeunes à considérer la traduction ou l’interprétariat comme une carrière ? Nous aimerions connaître votre opinion ci-dessous ou sur nos sites de médias sociaux!

Leave a Reply